mercredi 16 mars 2011

Sakyadhita: Une association internationale des femmes bouddhistes


Sakyadhita signifie « les filles du clan des Sakya », en fait les filles du Bouddha Sakyamuni.

Depuis 1987, Sakyadhita: Association internationale de femmes bouddhistes travaille au profit des femmes bouddhistes du monde entier. Créée à la fin de la 1ère Conférence Sakyadhita à Bodhgaya, en Inde, en 1987, sous l’hospice de SS le Dalaï lama, l'organisation compte désormais près de 2000 membres et amis dans 45 pays à travers le monde. Tous les deux ans une conférence internationale est organisée afin de permettre aux laïques et aux nonnes de différents pays et traditions bouddhiques de mieux se connaitre et de partager leurs expériences

La 10e Conférence internationale de Sakyadhita s'est tenue à Oulan-Bator, en Mongolie en 2008. La onzième a été organisée fin 2009, à Hô Chi Minh-Ville, Vietnam, la prochaine se déroulera du 12 au 18 juin 2011 à Bangkok en Thaïlande.

Des branches nationales de Sakyadhita ont été créées dans de nombreux pays, permettant l’émergence d’un réseau international et local de femmes bouddhistes. Ce réseau est à l’origine de projets visant à améliorer les conditions des femmes bouddhistes, en particulier dans les pays en développement. Une série de publications a pour objectif de rétablir l'histoire des femmes bouddhistes, de documenter leurs vies et de faire connaître leurs réalisations spirituelles. Ensemble, les femmes bouddhistes coopèrent pour réaliser leur énorme potentiel de transformation sociale et spirituelle.


L’association soutient les initiatives de femmes bouddhistes pour créer des projets d'éducation, des centres de retraite et de formation, pour organiser des conférences locales et animer des groupes de discussion. Les membres s'efforcent de créer l'égalité des chances pour les femmes dans toutes les traditions bouddhistes. L'objectif est de permettre aux 300 millions de femmes bouddhistes dans le monde de mieux connaître la voie du Bouddha, de prendre confiance en leurs capacités de réalisation spirituelle et d’oeuvrer pour la paix et la justice sociale.

Bien que le Bouddha lui-même ait conféré la pleine ordination aux femmes, celle-ci n'est malheureusement pas reconnue partout. C’est l’un des objectifs de Sakyadhita international que de tout mettre en œuvre pour que les femmes bouddhistes qui souhaitent prendre la robe monastique puissent, quelle que soit leur tradition, bénéficier de la pleine ordination au même titre que les moines.

C’est en 2006 que l’Association Sakyadhita France enregistrée au Tribunal d’Instance de Strasbourg, a été fondée par Gabriela Frey avec un groupe de femmes et d’hommes de diverses traditions bouddhistes souhaitant œuvrer en commun.


Sakyadhita France forme le vœu que les contributions réalisées par les femmes bouddhistes au travers de leurs enseignements et de leurs écrits, soient diffusées au plus grand nombre.

Depuis l’origine, les femmes ont trouvé dans les pratiques bouddhistes une profonde force d’inspiration qui leur a permis de réaliser l’illumination et bien souvent de transmettre leurs expériences de manière non conventionnelle.

Sakyadhita France souhaite pouvoir d'une part rassembler et assurer la conservation de ces expériences de femmes dans l'optique de la promotion d'un monde de paix et de spiritualité, et d'autre part porter ces expériences à la connaissance du public, afin que chacune y trouve inspiration et courage sur son chemin…..

Source : Sakyadhita France

Aucun commentaire:

Publier un commentaire