vendredi 25 décembre 2015

3 - Les femmes luttent pour la planète : Severn Cullis-Suzuki, pour les generations futures

En 1992, Severn était âgée de 12 ans. Elle avait fondé l'Organisation Environnementale des Enfants (ECO), un petit groupe qui a recueilli des fonds pour participer au Sommet de Rio en 1992, "pour agir comme une conscience face aux décideurs.

Elle prend la parole au nom des générations futures :

La vidéo est en anglais avec un sous-titrage en français.


 
Date : 3-14 juin 1992





Elle est devenue par la suite une activiste écologique, conférencière et présentatrice de télévision. Elle a maintenant 32 ans (en 2011).


Severn Cullis-Suzuki a travaillé activement pour l'environnement depuis l'école maternelle. Elle a travaillé avec des peuples indigènes en Colombie Britannique, en Asie du Sud-Est et en Amazonie pour protéger les forêts menacées par la déforestation.
Adoptée dans le Clan Raven de la Nation Haida, elle a reçu le nom de Killthgula Gaayaa, Bonne Oratrice.

Prenant la parole dans de nombreux lieux : le Forum Global, le Parlement de la Terre, la Session Plénière du Sommet de la Terre, elle intervient régulièrement dans des écoles, des sociétés, des conférences et des réunions internationales sur la nécessité de changer nos valeurs, d'écouter les enfants et d'agir comme si leur avenir était important.
De même, en tant qu'invitée et présentatrice de télévision, elle a participé à un grand nombre de programmes au Canada, aux États-Unis et en Grande Bretagne.

Elle a écrit de nombreux articles sur des thèmes environnementaux et a un publié un livre. Elle a reçu le Prix Global 500 en 1993 (attribué chaque année par le Programme des Nations unies pour l'environnement).

Severn Cullis-Suzuki a été diplômée de l'Université de Yale en 2002 d'une maîtrise en écologie et biologie évolutionnaire.

Au printemps 2002, Severn Cullis-Suzuki a participé au lancement d'un Think tank nommé "The Skyfish Project".
Elle a été membre du Conseil consultatif de Kofi Annan lors du Sommet de la Terre de Johannesburg en août 2002.
A cette occasion, les membres du Skyfish Project ont lancé le projet d'engagement "Reconnaissance de responsabilité".
Ce groupe s'est dissout en 2006 quand elle a repris des études à l'Université de Victoria en ethno-botanique.

Severn a participé à plusieurs luttes sociales et écologiques au cours de sa vie et elle encourage ardemment les jeunes à s'exprimer sur leur avenir.
Elle réalise présentement une maîtrise en ethnoécologie qui tisse des liens entre les éléments auxquels elle a été exposée toute sa vie : la nature, les croyances traditionnelles, la science, les tendances sociétales et la politique sur la côte Nord-Ouest.
Elle croit fermement que sa quête de compréhension traditionnelle et scientifique l'aidera à promouvoir la culture de la diversité, de la viabilité et de la joie.



Source  Forum.frequencebonheur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire